Réglage ou planimétrie ?

L’opération courante de réglage qui consiste en réglage d’action, réglage de hauteur de sillets, de justesse harmonique et courbure de manche est parfois…

compromise. Simplement du fait que les frettes sont usées. D’ailleurs, pensez à bien changer vos cordes régulièrement car c’est l’oxydation de celles-ci qui accélèrent l’usure des frettes.

Dans ce cas, on procède à la planimétrie. Il s’agit de remettre à niveau les frettes et leur redonner l’arrondi grâce auquel la corde reposera sur l’arête de la frette. Et ainsi permettre de retrouver la clarté du son et la justesse de jeu. On termine par le réglage.

Planimétrie ou refrettage ?

On peut ainsi procéder à plusieurs planimétries, jusqu’au jour où il n’y a plus suffisamment de « matière » pour planimétrer.

C’est alors au refrettage qu’il faut faire appel. Le luthier retire alors toutes les frettes et en insère de nouvelles sur la touche. Après avoir limé et chanfreiné les bords, il opère la planimétrie des nouvelles frettes et revernit la touche si besoin. Et termine également par un réglage.

Cas particulier de refrettage 

On peut aussi répondre à la demande particulière du musicien qui souhaite changer de dimension de frettes. Ou dans le cas présent de supprimer les ergots en plastique de bords de touche. En effet, ces ergots peuvent parfois bloquer la corde et gêner le jeu.

Voici le résultat pour un jeu facilité :