À la demande d’un guitariste et pour convenance personnelle,

le luthier Hervé a opéré sans anesthésie le dévernissage d’une Telecaster rouge...

Dévernissage

Cette première opération est très longue. Le ponçage se fait à la main au papier de verre et au racloir afin de respecter le bois. De plus, il faut savoir que les industriels mettent une multitude de couches de fond dur et de vernis teinté. L’épaisseur de l’ensemble fait au moins 1mm.
Le ponçage terminé, le luthier s’attache ensuite à rehausser les couleurs des veines du bois, grâce à son savoir-faire.

Revernissage

Le luthier applique ensuite un fond dur. Puis il met plusieurs couches de vernis teinté. Entre chaque couche de vernis, il ponce, ponce et ponce (« Je ponce, donc je sue ! »).
En effet, le ponçage très fin permet de refléter la meilleure lumière possible dans le vernis. Le durcissement prend enfin entre 3 à 4 semaines.

Voici le résultat (pour le plus grand plaisir du guitariste) :