[Mise à jour 13/02/2021]

Pour une année incroyable, 2020 n’a pas manqué le coche ! L’impression d’un rouleau compresseur sur tout un chacun, a été réelle. Alternances de distorsions/saturations et de larsens sur les caisses de résonances de nos vies humaines.

 

Rétrospective d’une année unique :

Avant de vous souhaiter une bien meilleure année 2021, nous voulions vous faire une rétro-spective de cette année à l’atelier, unique (enfin on espère) et forcément… extraordinaire !

Déjà au dernier trimestre 2019, alors que depuis quelques années nous avions amorcé un retour puissant vers la création, l’idée faisait corps.

Création d’Osiris – au départ d’une année d’aventure…

L’idée de reprendre la création de la guitare de voyage classique réalisée à la demande d’un client, il y a 10 ans. Et d’en développer le concept.

En 2020, d’en faire plus qu’une guitare de voyage de luthier, une guitare qui soit également modulaire. Avant tout une guitare sans compromis quant à sa réalisation artisanale (en 1/4 de caisse, table et dos légèrement bombés, fileterie haut de gamme, manche en 3 plis) et sans compromis sur l’exigence de sons attendus. Mais aussi : facile à démonter, sans outil. Transportable, en bagage cabine avion, et aussi en voiture, en bateau, à vélo ! Transformable au gré de ses envies, sur le plan visuel, mais aussi sur le plan sonore. Avoir plusieurs guitares en une seule. Tout en ayant une démarche éthique, locale et artisanale dans sa réalisation. Ca, c’était déjà dans nos cordes ! Cependant, tout restait à faire pour exposer dès la mi-2020 dans les salons de lutherie. Un travail incroyable s’est lancé, 7 jours/7, en plus du travail habituel, réparations, stages, autres créations, customs…

Et au printemps… patatras !

Le virus et son corollaire le 1er confinement ont bouleversé nos plans. Comme une amplification de fausses notes sur notre activité artisanale, déjà rock’n’roll ! Nos incertitudes déjà légion pour un tel projet de créations novatrices, furent encore plus fortes. C’était quoi l’idée ? Sortir une guitare de voyage au moment où l’on ne peut plus voyager ? La blague !

Fallait-il renoncer et reporter à plus tard, si plus tard il y avait ? D’autant que la crise accroît les difficultés dans les domaines créatifs et de l’entrepreunariat au sens large. Cela dit une telle longueur d’ondes de galères a encouragé la solidarité entre tous, nous faisant vibrer au même diapason et croire en l’avenir !

Alors que cela faisait 10 ans que le projet d’Osiris couvait, que la conception et la réalisation progressaient, laisser tomber ou remettre à plus tard, c’était pour nous… abandonner.

Des petites voix intérieures se sont élevées : Nos tripes dans ce projet-là ! Y aller quand même. Aller plus loin. Y croire de toutes nos forces. Dans l’adversité, combattre nos doutes. Tomber. Plusieurs fois. Nous relever. A chaque fois et… renaître à la vie ! En fait, peu à peu, on réalisait toute l’envergure de la guitare Osiris : elle porte bien son nom en ce qu’elle symbolisait de transformations, de renouvellements, de détermination à survivre à tout ça.

Nous avons donc poursuivi, solidement accompagnés. Nous avons encore plus « cravaché » et au final, le confinement nous a permis de concentrer davantage notre énergie sur le projet Osiris. Acharnés, convaincus, consacrant tout notre temps, énergie et esprit vers notre objectif toujours 7/7j et les nuits parfois avec, souvent fructueuses !

Ce temps suspendu nous a permis d’aller au bout de nous-mêmes. De peaufiner les différents systèmes de montages et démontages, sans outil. Et d’engager une réflexion plus approfondie sur les différentes modularités et sons que le luthier souhaitait obtenir. Proposer une guitare unique ! Plusieurs guitares en 1 seule (jusqu’à 6 pour l’instant !).

Son lancement : entre les 2 confinements

En poursuivant, on a trouvé en chemin le courage, et on s’est vus accompagnés de musiciens de plus en plus nombreux pour la tester, la jouer et la sublimer ! Rien n’aurait pu aboutir sans eux, et au moment-même où toute la filière de la musique est à l’arrêt, déboussolée. Un immense merci à eux ! Leur curiosité n’a eu d’égale que leur énergie pour la jouer tous azimuts.

Nous avons pu les enregistrer en vidéos, la playlist Youtube « La Guitare Osiris : une guitare unique, sans compromis, voyageuse et modulaire ! » : ICI.

Durant cet entre-deux, il nous a fallu reprendre les rênes de l’atelier et affronter les questions financières, etc. Et reprendre la réparation, les stages, d’autres créations, tout en poursuivant le projet. Le travail s’intensifiant jour après jour.

Et le 10 juin, nous la lancions. Les retours étaient vraiment très encourageants ! La corde vibrante pouvait commencer à résonner.

Un été dédié

La pression ne s’est pas du tout relâchée durant l’été. Parce qu’il fallait attaquer le versant « communication » du projet. Pas forcément la partie que nous maîtrisions le mieux : les prises de vue, les vidéos, le dossier de presse, le contact avec les médias etc. De nombreux défis en la matière subsistent : améliorer la photo, la vidéo… C’est un autre métier. Quand on ne connaît pas, cela demande énormément d’énergie, de travail et c’est forcément chronophage. On a dû faire beaucoup nous-mêmes, tout en étant très bien conseillés. Quelle chance tout de même d’avoir pu être accompagnés par notre graphiste préférée ! Et par de nombreux amis musiciens qui n’étaient pas avares de conseils et de « coups de main » ! Heureusement, on n’a pas eu peur d’apprendre et d’orchestrer tout ça.

Nous avons poursuivi la tâche, sans relâche, en perfectionnant Osiris avant tout. Le processus de démontage devait être encore facilité, afin de l’effectuer par une simple poussée. Puis, fin août, Osiris évoluait vers une version tout noyer, partie centrale avec micros P90 et parties latérales. La fiche technique et la plaquette en pdf à télécharger + notre cahier des charges : ICI.

Une rentrée riche en événements

A la fin de l’été, on abordait la préparation du seul salon de lutherie maintenu en 2020, mi-septembre à Toulouse. C’était pour nous, une superbe opportunité pour la faire connaître. Merci aux organisateurs des Internationales de la Guitare, qui ont bravé toutes les difficultés d’un tel événement en pleine crise sanitaire !

Même si la jauge fut réduite, des musiciens très intéressés nous ont fait des retours très positifs sur toutes les guitares présentées et a fortiori sur Osiris.

Nous sommes ensuite partis à Paris pour rencontrer des médias spécialisés qui ont également été unanimes sur Osiris !

A la suite de notre été laborieux, nous avons eu la bonne surprise de voir la Chambre des Métiers de Nouvelle Aquitaine décerner au luthier Hervé BERARDET le titre de Maître Artisan d’Art Luthier en Guitares ! Cette remise a été faite dans les conditions sanitaires nouvelles, par courrier postal, si bien que l’événement est resté un peu confidentiel. Et nous avons eu du mal à réaliser. Mais quelle satisfaction pour le parcours déjà accompli par le luthier : guitares classiques, acoustiques cordes acier, électriques, jazz… Cependant, ce titre oblige plus qu’il honore, notamment de réaffirmer avec force nos choix exigeants en lutherie et notre recherche d’excellence. Saisissant avec acuité les enjeux de demain, l’atelier s’engage plus que jamais à privilégier les bois de forêts locales et  tempérées, ainsi que les produits de finition naturelle, tels que le luthier les utilise depuis 25 ans.

Fin d’année  : Nos fondamentaux

Poursuivre la création artisanale, d’artisanat d’art dont relève la facture instrumentale avec nos valeurs. Toujours en puisant dans les maîtres-mots qui définissent le travail du luthier, à savoir : le confort de jeu, la pureté des lignes et l’acoustique « sensible ». Voir en Bio. Perpétuellement à l’écoute du bois qui vibre, des musiciens et de leurs besoins, Hervé BERARDET Maître Artisan Luthier poursuit son ouvrage entre tradition, recherche et innovation. Telle une promesse, la guitare Osiris, sans compromis ni concession, voyageuse et modulaire en est à la fois son point d’orgue et son œuvre-phare.

 

Une conclusion positive à 2020

Retenons les moments positifs que 2020 a créés. Qui ont permis toutes les formes de créations, et ceux où les musiciens ont testé Osiris. Quelle joie pour nous et merci encore à eux qui nous ont encouragés à ne rien lâcher ! Nombre d’entre eux (d’entre vous) sont venus faire faire au luthier des réparations dont de très belles, ou bien ont choisi de ralentir le rythme en fabriquant leur guitare en stage-loisirs, guidé pas à pas par le luthier, qu’ils conserveront longtemps.

2020 a permis à des musiciens de passer le cap : commander une guitare chez un luthier, faire appel au travail local et artisanal. Parfois le cap n’est pas facile à passer, néanmoins beaucoup d’entre vous sont venus se renseigner sur les Guitares Customs que nous proposons. Le travail est en partie artisanal. Le tarif est plus avantageux et surtout, on trouve la garantie dans la plus-value du luthier : voir nos modèles Custom. Toujours dans l’esprit d’apporter au musicien l’instrument le plus adapté à son souhait et à ses besoins.

Bien meilleure année 2021 à toutes et tous !

Suite à cette rétro, nous vous souhaitons une bien meilleure année 2021, résiliente, confiante, tournée vers l’avenir en musique ! Riche d’espoir en accords parfaits, en harmoniques et en résonance : La musique en baume à nos âmes et à nos cœurs fragilisés.

Aussi, nous souhaitons un grand retour en concerts aux musiciens pour lesquels la musique existe avant tout devant un public !

Pour 2021, nous projetons d’exposer en salons de lutherie, bien qu’il soit trop tôt pour en dire plus.

Ce qu’on peut maîtriser, c’est ce que nous ferons dans notre atelier : Encore de la création, de nouveaux Customs, tout en poursuivant les réparations,  et surtout faire évoluer Osiris et plus encore… On vous garde les surprises !

Pleins de bonnes ondes à toutes et tous pour poursuivre notre partition artistique sur la scène du renouveau en 2021,

Portez-vous bien et @trèsvite,

Musicalement et chaleureusement,

L’atelier Guitare et Création